Ce que le Design Humain m’apporte

par | Août 8, 2022 | Développement personnel | 0 commentaires

Bonjour, Emilie, Projecteur splénique 1/3

Non, ceci n’est pas le blog des alcooliques anonymes 😉

J’ai eu envie aujourd’hui de vous parler de moi, non pas pour vous raconter ma vie mais pour vous donner des exemples concrets de ce dont le Human Design m’a fait prendre conscience, ses apports et les changements que ça implique dans ma vie quotidienne.

Comme d’habitude, je suis mon matériau de travail préféré (au moins si je fais n’importe quoi, ça n’engage que moi ;-))

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Design Humain, je vous invite à lire le précédent article sur le sujet.

Me comprendre, moi et mes expériences

Expériences - design humain

La première chose que le Design Humain m’a apporté, c’est de me comprendre, moi et mes expériences.

Cela fait un an environ que j’ai découvert le Design Humain et depuis, je n’arrête pas de l’étudier et de le tester. Tiens tiens, déjà un bel éclairage de ma nature ça.

 

Vis ma vie de Projecteur

human design projecteur projecteur human design

 

 

 

 

 

 

 

Déjà je suis Projecteur, un type très analytique, qui aime beaucoup réfléchir, analyser, décortiquer, aller en profondeur. Tout moi.
En plus de ça, j’ai un profil 1/3 Investigateur-Martyr (mon “costume” en quelques sorte) : celui de l’éternel étudiante qui ne se contente pas d’étudier pour étudier mais qui a besoin de tester, d’expérimenter le fruit de ses recherches, quitte à passer par (beaucoup) d’essais, d’erreurs, d’échecs.

C’est vrai que j’ai toujours eu ce besoin de mettre mes connaissances à l’épreuve, que les connaissances théoriques prennent forme, besoin d’avoir des preuves tangibles.

Vous avez sûrement été interpellé par le mot “martyr”, connoté un poil péjorativement.
Ca ne fait pas de moi une nouvelle Jeanne D’Arc mais c’est un moyen de “choquer” pour prendre conscience de ce dans quoi je suis susceptible de tomber si je me laisse aller au pessimisme après ces moultes erreurs, échecs…

Or, ce qu’il y a à comprendre c’est que c’est un processus, qu’on n’est pas venus ici pour souffrir (okay !?) et que si on suit notre autorité intérieure et notre stratégie, les choses seront fluides et alignées.

 

C’est pour mieux te guider mon enfant

human design

En tant que Projecteur avec ce profil 1/3 et ma croix d’incarnation (ma mission de vie en quelque sorte), je suis là pour apprendre, tester pour ensuite être à même de guider car j’aurais vu ce qui fonctionnait ou non. C’est pour mieux te guider mon enfant.
En gros, je suis un peu une Démineuse. En mode, “j’ai testé pour vous” (on dit merci qui ? )

Quand j’ai effectué ma première analyse, c’est comme si je comprenais enfin le pourquoi de mon vécu parfois chaotique, mes ressentis, cette sensation d’être toujours un peu (beaucoup) à part (les projecteurs représentent 20% seulement de la population).

 

Vouloir être qui je ne suis pas

design humain

 

J’ai compris pourquoi je pouvais “gêner” certaines personnes malgré moi, par cette capacité à les sonder en profondeur, à les “voir” vraiment, ce qui n’est pas agréable et confortable pour tout le monde.
Et puis j’avais aussi la manie de les confronter à elles-mêmes sans qu’elles ne m’aient rien demandé, moi dont la stratégie est d’attendre l’invitation, j’avais tout faux.

Ce qui a pu me plonger dans un océan d’amertume… Qui est le thème du non-soi du Projecteur. Me concernant, c’est une sorte de truc poisseux, au carrefour de la colère, de la tristesse et de la déception, que je connais bien. C’est dégueulasse quoi.

Le pire, c’est quand j’avais moi-même initié les choses, comme un Manifesteur, et qu’en plus je donnais des conseils non demandés.
Ca m’a valu de belles incompréhensions, voire des ruptures amoureuses et amicales très douloureuses. Je ne m’auto-flagelle pas, encore des essais, plus ou moins douloureux en fonction de mon niveau d’écoute de moi-même 🙂

Je me souviens de cet homme avec qui j’ai eu une très courte relation car il avait toujours la sensation que je le sondais, que je savais avant lui ce qui n’allait pas chez lui. Il a fui. Vite. Très vite.

 

Une clairvoyance qui peut gêner

design humain

 

Le scanner, la clairvoyance du projecteur n’est pas fait pour tout le monde, c’est peut-être pour ça que mon amoureux est Manifesteur, avec son aura fermée, même moi je ne peux pas le sonder totalement 😉 Chacun à sa place et tout le monde est content.

J’ai compris pourquoi j’étais tant impactée par mon environnement extérieur, les gens comme les lieux (7 centres énergétiques non-définis sur 9, cela implique que “j’amplifie” tout ce qui se passe autour de moi ou presque).
Et pourquoi j’avais tant besoin de me plonger dans les livres, dans mon univers, pour me ressourcer, me reconnecter à moi. Déjà parce qu’étudier, lire, créer, investiguer, c’est mon truc.

Mais aussi parce que j’ai une énergie fluctuante qui me demande de me reposer, de me retrouver seule dans mon aura, de savoir quand assez est assez.
Ce qui peut parfois être ultra compliqué pour moi car j’ai tendance à “amplifier” l’énergie des autres, ça fait de moi une marmotte déguisée en lapin Duracell qui se grille et finit sur les rotules.

Enfin, je grossis le trait, ce n’est pas que je n’ai pas d’énergie, en plus mon centre Racine est défini, le siège de l’adrénaline, ce qui me donne encore plus l’illusion de ne jamais avoir besoin de repos.
J’ai accès à une énergie qui peut être puissante mais pas de façon constante.

Moi qui répétais sans cesse depuis petite que dormir était une perte de temps…

 

Comment j’ai grillé mon énergie

human design

 

J’étais une vraie clubbeuse dans ma vingtaine, en plus d’une étudiante assidue en classe prépa bien usante, je me conduisais comme une “générateur” qui voulait tout le temps “faire” alors que je suis là pour”être”. Ce qui explique cette fatigue qui me collait à la peau depuis si longtemps que je pensais que c’était un état normal.

J’ai aussi compris pourquoi j’ai tant eu cette sensation d’être une “esclave” toute ma vie, place dans laquelle je me suis mise toute seule comme une grande parfois. On me disait de faire, je faisais. Pour prouver ma valeur notamment (mayday mayday, avec mon centre du Coeur Ego ouvert, omagad pas bien du tout du tout!)

La faute à personne, j’ai été élevée par des parents Générateurs pour qui “faire” était ok, ils en avaient l’énergie, pas moi. La société est constituée de 70% de Générateurs, autant dire que trouver sa place dans ce fonctionnement est un vrai challenge pour moi, je comprends mieux aujourd’hui et, encore une fois, personne n’est à blâmer.

 

Donne-moi de la reconnaissance, pleeeeaaase !!!

human design

 

Ajoutez à cela un besoin de reconnaissance level maximum, qui me faisait penser qu’il fallait a minima que je sois parfaite pour être reconnue, ça nous donne des années de bagne dans des boîtes avec des patrons qui ne me convenaient pas, notamment.

Je ne suis pas faite pour avoir de patron. C’est moi la boss, en fait.
Un projecteur n’est pas là pour être managé, en tout cas pas micro-managé, fliqué (qui l’est vraiment au final ?) Du tout du tout.
Et puis avec mon petit canal de la lutte, ça donne un petit rapport à l’autorité bien gratiné et un sens politique au niveau de la mer.

 

Quand j’ai compris mon attrait pour l’ésotérisme

human design

 

J’ai compris pourquoi j’ai accès à des informations venues d’un peu nulle part et cet attrait pour la chose ésotérique : je suis profondément réceptive et d’autres éléments de mon design convergent en ce sens, je suis une sorte de “canal” avec un mental plutôt abstrait. Je comprends mieux ma passion des tarots et autres savoirs ancestraux et mystérieux.

En plus de ça, j’ai une autorité intérieure (mon processus de décision) splénique, qui fonctionne à l’instinct, dans l’instant. Ce qui justifie certaines décisions que d’autres auraient pu considérer comme des coups de tête mais qui sont totalement alignées pour moi. Et il peut n’y avoir aucune cohérence dans ces décisions.

Savoir quelle est son autorité intérieure est une information précieuse… qui reste stérile si on ne la met pas à l’épreuve du quotidien. C’est un processus à part entière, ce n’est pas toujours évident mais je constate à quel point je l’avais tue jusqu’à présent, prise au piège de mon mental et de mes émotions.

Ce qui m’a fait vivre des expériences et des relations pour le moins compliquées… Qui font qui je suis aujourd’hui 🙂

 

Me reconnaître

human design

 

La reconnaissance est ma signature, mon Graâl, mais ça passe par ma propre reconnaissance, pour que les bonnes personnes me reconnaissent pour qui je suis vraiment.
Pas pour mon physique par exemple (je me souviens d’un de mes Directeurs de l’époque qui m’a dit que, parce que je n’allais pas boire de café pour réseauter à la cafétéria, on ne me connaissait que pour mon “physique avantageux”…)

J’ai compris pourquoi je pouvais tant détoner, dans ma façon à la fois de voir les choses et de les vivre. Je suis là pour ça en fait. La créativité fait partie de moi notamment dans mon mode de vie.

J’ai aussi déculpabilisé sur le fait que je n’avais jamais pu appartenir à un groupe, à moins de pouvoir y circuler librement, en sortir facilement (les sports collectifs ne m’ont jamais attirée). J’ai un profil “individuel”, non pas que je sois associale, au contraire, j’aime les gens et le contact mais j’ai aussi un grand besoin de solitude et de liberté. Ma vie ne dépend pas réellement des autres, d’un point de vue “karmique”.

Je pourrais déjà écrire un livre sur le sujet et retracer toute ma vie via la design humain mais je vais éviter de tous vous perdre avec un article déjà très long 🙂

 

Ce que ça change pour moi aujourd’hui

human design

Au-delà de toutes ces clés de compréhension, le Design Humain m’apporte énormément.

 

L’autonomie

Déjà, ça rend autonome car on ressort avec des outils concrets, simples, ce qui ne veut pas forcément dire facile à appliquer 😉

 

Acceptation

Ca m’encourage à m’accepter telle que je suis, car je suis parfaite comme ça.

 

Expérimentation

Ca me donne de quoi tester, ce que j’adore car c’est mon profil, et je peux constater que le fait de respecter ma stratégie et mon autorité intérieure, rien que ça, a déjà permis d’attirer des situations, des personnes bien plus alignées avec moi-même.

Ca me permet de vivre en pleine conscience, de me prendre la main dans le sac quand mon mental essaye de conduire la machine alors qu’il est là pour observer. Prendre de la distance, gagner en bienveillance avec moi-même mais aussi envers les autres, qui ont leur propre fonctionnement.

Je m’évertue à m’adapter au fonctionnement de mon entourage tout en me respectant moi-même, pour fluidifier mes relations.

 

Une nouvelle corde à mon arc professionnel

D’un point de vue professionnel, ça m’a permis de m’autoriser à dédier du temps pour étudier, notamment le Design Humain, car je ne suis pas de celle qui peut rester en surface, mais surtout, car c’est un besoin qui me permet d’incarner ma vraie nature, pour être d’autant plus efficace et impactante par ailleurs.

C’est un outil fabuleux qui me permet d’apporter encore plus de finesse, de personnalisation et d’impact dans mes accompagnements. En plus de ça, il se marie à merveille avec ses copains les soins énergétiques et les guidances.

 

Une aide précieuse dans mon rôle de maman

Ca m’aide au quotidien dans ma relation à mes filles, que je suis heureuse de pouvoir guider avec cet éclairage un peu différent.

 

Apprivoiser l’amertume

J’apprends à voir mon amertume comme un signal, une façon de me ramener dans mes rails, ceux qui mènent vers davantage de fluidité et d’alignement et la mélancolie qui m’assaille souvent comme la muse de ma créativité.

 

Faire dodo !

Le Design Humain m’a aussi familiarisée avec le repos, même si c’est encore “work in progress” car si je ne prends pas soin de mon énergie précieuse, je ne peux pas m’aligner.

Le Design Humain donne à manger à la fois à mon Investigateur avide de connaissances mais aussi à mon Martyr, avide d’expérimentations.

Sachant qu’on m’a invitée à prendre connaissance de cet outil, autant dire qu’il devait faire partie de ma vie 🙂

Moi, passionnée ?

Voilà, je vous en ai dit beaucoup sur moi, j’espère que ça vous aidera à mieux comprendre à quoi sert le Design Humain.

Si vous souhaitez connaître votre schéma corporel, vous pouvez y accéder gratuitement, en quelques minutes ici.

Je vous invite à me poser vos questions si vous en avez, j’y répondrai avec plaisir 🙂

Si vous souhaitez tenter l’aventure d’une lecture de votre schéma corporel, vous trouverez toutes les formules que je propose ici.

Vous pouvez également me suivre sur Instagram, Facebook et Linkedin

Authentiquement

Emilie

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Développement personnel

Tous les articles, par ici !

Le monde merveilleux de l’entreprise

Tous les articles, par ici !

Contactez-moi

Vous avez des questions ? J’y répondrai avec plaisir, il vous suffit de remplir quelques informations. À très vite !

M’envoyer un message

Téléphone
06 65 54 95 52
Email
emilie.faby@lightup-rh.com

6 + 9 =