Tête, corps, esprit, tiercé dans l’ordre

par | Déc 9, 2020 | Développement personnel | 0 commentaires

Le chemin du développement personnel est infini, une fois que nous nous y engageons, nous pouvons en avoir pour la vie, voire pour plusieurs ! Engagez-vous qu’ils disaient !

Eloge du chaos

chaos

Le point de départ est souvent relié au chaos, à une période complexe de notre vie, un moment où nous avons touché le fond du seau du bout du rouleau du bord du gouffre.

En attestent de nombreux témoignages de personnes plutôt connues dans le domaine comme Jonathan Lehmann, Lise Bourbeau, Natacha Calestrémé…

Des personnes qui ont rencontré des problèmes en masse à un moment donné et qui se sont posés la question des solutions pour les surmonter, voire pour survivre.

D’ailleurs, avez-vous déjà constaté comment les problèmes pouvaient souvent arriver par « grappes » ? On est tranquilou pendant un moment et BIM, c’est le drame, on en prend plein la tronche sans discontinuer.

Des choses à comprendre et à bosser

Conscientiser

Mon expérience personnelle, ainsi que mes moultes lectures, m’ont permis d’intégrer que, tant que nous avons des choses à comprendre mais que nous ne les comprenons pas, les épreuves et les baffes seront de plus en plus violentes, jusqu’à ce que nous comprenions et surtout, que nous « bossions » ce qu’il y a à bosser.

Au début de mes pérégrinations, j’ai tout misé sur le mental : analyser, décortiquer, disséquer tous mes mécanismes mentaux pour les conscientiser. Lucide j’étais, guérie pas forcément. Alors oui, à chaque « rechute » d’un comportement néfaste pour moi, je pouvais dire de quoi il en retournait, écrire une thèse dessus. Mais si, c’est parce que le chien de ma grand-mère de mon père de mon voisin toussa toussa.

CONSCIENTISER : check.

Prendre soin de son corps et de son esprit

prendre soin de son corps et de son esprit

Mais le prochain step, c’était de prendre soin de mon corps… Ce corps que nous avons tendance à maltraiter ou du moins que nous n’écoutons pas toujours, à tort, car il est un allié de taille. Il forme une team de winners avec notre cerveau. C’est une boussole, un klaxon, un phare dans la nuit de compèt si nous daignons écouter ses signaux et en prendre soin.

Alors certes, je faisais pas mal de sport, pour me défouler, pour ne plus penser, pour entretenir ma silhouette mais je forçais très souvent, ce qui générait des blessures et/ ou de la fatigue, tout l’inverse de l’effet recherché donc.

J’ai alors commencé la méditation, je partais de loin, moi qui avais tendance à faire un malaise au bout de 10 minutes à peine… Avec cette impression très désagréable que mon corps prenait feu et que ma colonne vertébrale allait exploser. Vexée, mon orgueil m’a poussé à croire que la « méditation c’est trop naze, c’est pas fait pour moi, ça sert à rien ». Fin de l’histoire.

Jusqu’à cette retraite de méditation de 7 jours en silence effectuée avec un ami, un peu sur un coup de tête. Enfin, au départ, j’ignorais que c’était en silence, ça, je l’ai su une fois arrivée sur place… Ca m’a valu un bon fou-rire, moi, dont les bulletins de la primaire à la prépa étaient affublés de « excellente élève mais trop de bavardages »…

Mais ça a été une révélation. C’était une retraite bouddhiste, je ne suis pas bouddhiste, j’ai donc dû ouvrir mes chakras à des enseignements qui me paraissaient aussi intéressants que lunaires.

Laisser de la place au silence

silence

J’ai SENTI mon corps, je l’ai écouté, vu que le silence lui laissait ENFIN de la place. J’ai eu mal, j’ai vécu beaucoup d’émotions tout aussi opposées les unes que les autres. Je me suis posé un milliard de questions, moi qui étais venue en espérant enfin faire taire ce fichu mental, c’était la fête foraine dans ma tête. Mais a priori, c’était normal. Je pouvais enfin percevoir l’ampleur des dégâts, ceux que nous cherchons souvent à occulter.

Et puis j’ai vraiment eu la sensation de percevoir un bout du « sens de la vie » que je recherchais depuis toujours. Une expérience difficile à décrire avec des mots et très intime mais qui m’a bouleversée à jamais.

Ca a marqué le début d’un autre chemin, j’ai compris que j’étais une tête, mais aussi un corps et un esprit (pas si évident hein).

Vers un nouvel âge réminiscent et une totale liberté de penser (merci les Inconnus)

soins énergétiques

J’ai ensuite découvert les pratiques énergétiques, me suis transformée en cobaye pour me faire ma propre idée, en bonne auditrice repentie que je suis. Je continue d’expérimenter beaucoup de choses, d’une part pour continuer à progresser dans cette quête de la meilleure version de moi-même mais aussi pour mettre toutes ces expériences à profit dans mes accompagnements, pour aiguiller les personnes qui y seraient ouvertes, à des techniques complémentaires.

Je me rends compte que les avancées sont d’autant plus bluffantes lorsqu’elles sont systémiques, quand l’accompagnement est envisagé dans sa dimension holistique.

Conscientiser par le mental, ressentir par le corps, guérir par l’esprit.

comment pratiquer cohérence cardiaque

Et l’on peut passer par l’un pour guérir l’autre. Par exemple, la médecine chinoise ou ayurvédique partent du principe que nos organes, entre autres, ont beaucoup à nous dire. Travailler sur les reins, siège des angoisses, pourra nous permettre de les soulager, tout comme, travailler sur nos angoisses via le mental ou l’esprit, pourra nous permettre de résoudre des dysfonctionnements rénaux.

Il en est de même pour le body language, des études ont démontré que changer notre posture pouvait modifier notre état d’esprit, dans le bon sens comme dans le mauvais. L’inverse étant vrai également. D’ailleurs, à ce titre, je vous recommande de visionner le Ted-X d’Amy Cuddy, psychologue sociale américaine (attention les yeux, c’est en anglais mais je vous ai trouvé une version sous-titrée).

C’est là toute la magie, ce cheminement en symbiose, qui peut nous mener à DEVENIR QUI NOUS SOMMES.

Et vous, prenez-vous toutes ces dimensions en compte ?

Vous pouvez également me suivre sur Instagram, Facebook et Linkedin !

 

Prenez soin de vous
Emilie

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Développement personnel

Tous les articles, par ici !

Le monde merveilleux de l’entreprise

Tous les articles, par ici !

Contactez-moi

Vous avez des questions ? J’y répondrai avec plaisir, il vous suffit de remplir quelques informations. À très vite !

M’envoyer un message

Téléphone
06 65 54 95 52
Email
emilie.faby@lightup-rh.com

6 + 10 =